5 astuces pour booster sa rentabilité en rédaction web

Rédactrice web rentabe

Vous souhaitez vivre de la rédaction web mais vous craignez que ce métier ne vous rapporte pas beaucoup d’argent ? Il est vrai que les écarts de salaire au sein de la profession sont considérables et il n’est pas simple de savoir comment tirer son épingle du jeu. Si certains rédacteurs jouissent de revenus très confortables, d’autres peinent à se dégager un SMIC. Ce ne sont pas toujours les compétences ni la qualité des contenus qui font la différence. Les actions à mettre en place pour parvenir à se placer en expert aux yeux du prospect sont tout aussi importantes. Voyons sans plus attendre les 5 astuces à adopter pour améliorer sa rentabilité en rédaction web.

1 – Se considérer comme un apporteur de trafic avant tout

Je pense très sérieusement que l’essentiel du problème des rédacteurs web non rentables vient d’un malentendu sur l’intitulé du métier. Les messages de prospection commençant par “j’ai toujours été une personne littéraire” ou “je suis passionnée par l’écriture” sont à bannir. Vos prospects n’ont que faire des raisons pour lesquelles vous exercez cette profession. L’une des clés pour devenir rentable en rédaction web et de bien comprendre sa valeur ajoutée, car le rédacteur est bien plus qu’un exécutant.

Le rédacteur web intervient dans un but précis : alimenter et optimiser le contenu d’un site afin qu’il obtienne plus de trafic qualifié. En d’autres termes, il doit aider le site à attirer plus de clients potentiels en appliquant les bonnes pratiques SEO. La rédaction web est le moyen pour y parvenir, ce n’est pas un objectif en soi. C’est pour ça que l’expression “marketing de contenu” décrit mieux le métier et la stratégie éditoriale à mettre en place. Concrètement, vous devrez :

  • Cerner parfaitement la ou les cibles du site en question ;
  • Mettre en place une stratégie de contenu pertinente par rapport à la cible principale et aux objectifs du site ;
  • Créer du contenu optimisé pour le SEO (trouver les bons mots-clés, créer du contenu original…) ;
  • Parfois optimiser les pages fixes du site (page d’accueil, page à propos…) pour améliorer son positionnement sur les moteurs de recherche.

Même si nombre de rédacteurs le savent déjà, peu entreprennent des actions qui entrent suffisamment dans une logique “business”. Cela passe notamment par la prospection.

2 – Comprendre le business model des sites avant de prospecter

 Il est impératif de comprendre la logique de rentabilité d’un site pour mettre en place des actions d’optimisation pertinentes. Vous pouvez aussi poser des questions à vos prospects en cas de doute, mais il faut que cette problématique soit parfaitement assimilée. Si vous n’êtes pas au clair sur ce point, vous n’arriverez pas à convaincre un prospect de faire appel à vos services la plupart du temps. 

Quand on contacte un client potentiel, il faut savoir aller droit au but car la plupart des sites reçoivent déjà des centaines de sollicitations par mois de la part de commerciaux en tous genres. Votre prospection doit donc être humaine et sur mesure. Il faut que votre futur client sente que vous avez compris les spécificités de son site et surtout, toute l’étendue de ses besoins. Les problématiques des sites web que vous rencontrerez peuvent être diverses :

  • Manque de temps pour rédiger et publier du contenu régulièrement (souvent le cas avec les sites e-commerce) ;
  • Méconnaissance du levier de croissance que peut représenter un rédacteur web SEO (via l’inbound marketing) ;
  • Méconnaissance du référencement naturel et du SEO en général (site pas optimisé, pas de blog…).

Dans certains cas, il faudra véritablement faire un travail de pédagogie. Certains n’imaginent même pas que créer un blog peut permettre d’attirer des nouveaux clients. Vos prospects ne demandent qu’à être convaincu de votre utilité car certains sont démunis et ne savent pas par où commencer pour accroître la notoriété de leur site.

Dites-vous bien que nombre de sites que vous serez amené à démarcher ont payé plusieurs milliers d’euros pour un site vitrine que personne ne consulte (parfois) ! Ils n’attendent parfois que vous pour enfin rentabiliser leur investissement.

Essayez autant que possible de sortir des statistiques car vos clients veulent du concret. Ils souhaitent savoir s’il va y avoir un retour sur investissement et à quelle échéance. Il est par exemple très efficace de pouvoir donner une estimation de trafic supplémentaire qu’il pourra obtenir grâce à vous. Pour cela, il faut que vous analysiez le potentiel du site en question.

3 – Repérer les sites web à fort potentiel

Certains outils comme SEM rush sont très pertinents car il vous permettent d’avoir une estimation du trafic d’un site, de connaître les mots-clés sur lesquels il se positionne et surtout, de connaître son score d’autorité. Ce critère est en effet déterminant pour jauger le potentiel d’un site web à générer plus de trafic rapidement. Vous pourrez très facilement améliorer le référencement de sites qui cumulent ces deux caractéristiques :

  • Un score d’autorité élevé ;
  • Peu de trafic existant.

C’est le profil de site idéal à démarcher et je vous explique pourquoi. Le score d’autorité est calculé grâce au nombre de liens entrants vers le site en question. Plus il est cité par des sites de renom, plus son score est susceptible d’être haut. Il va de 0 à 100, 100 est donc la meilleure note qu’un site puisse obtenir. On estime qu’à partir de 30, il est plus facile de ranker sur des requêtes de moyenne traîne. Si le site en question n’a que très peu de trafic, vous savez donc qu’avec un tel score vous allez pouvoir obtenir une croissance rapide.

D’ailleurs, même avec un score d’autorité de 10 vous pouvez avoir des résultats intéressants sur des sites qui n’ont que du trafic résiduel. Il vous suffira d’appliquer les bonnes pratiques SEO et de déployer une stratégie éditoriale cohérente pour améliorer le trafic en peu de temps.

Idéal pour prendre confiance, donner satisfaction à votre client et obtenir des recommandations !

Cette étape ne doit donc surtout pas être négligée lorsque vous prospectez. C’est d’ailleurs quelque chose qui m’a beaucoup aidé à m’améliorer lorsque je suis devenue freelance dans la rédaction web. Sachez qu’en plus vous pouvez utiliser SEM Rush gratuitement sur 10 sites par jour (amplement suffisant pour ma part).

4 – Se spécialiser pour améliorer sa rentabilité en rédaction web

La spécialisation comporte deux avantages qui peuvent vous permettre de devenir rapidement rentable  : 

  • Si vous êtes expert dans un domaine, vous allez pouvoir proposer des tarifs plus intéressants car vous vous démarquez de la concurrence et la rareté se paie toujours ;
  • C’est le meilleur moyen de gagner en rapidité d’écriture car le temps passé à consulter des sources est quasiment réduit à néant.

Lorsqu’on pense expertise en rédaction web, les thématiques juridiques et médicales reviennent régulièrement. C’est vrai qu’il y a un vrai potentiel de rentabilité sur ces créneaux, car peu de rédacteurs web ont fait des études dans ce domaine. Mais vous pouvez vous spécialiser autrement. Si vous avez une passion, sachez que pratiquement tout hobby peut faire l’objet d’un site marchand : 

  • Mode (bijoux, vêtements…) ;
  • Tourisme (escapades, adresses, tendances…) ;
  • Jeux-vidéos (tests, nouveautés…) ;
  • Bricolage (outils, conseils, tutos…) ;
  • Produits cosmétiques (maquillage, soins pour les cheveux…) ;
  • Tendances déco (meubles, couleurs, matières, aménagement de l’espace…).

En réalité, les possibilités sont infinies et si vous êtes malin, vous pouvez tout à fait exploiter un de ces créneaux. Votre rentabilité sera alors rapidement exponentielle car vous allez acquérir des automatismes. Pour ma part, j’aime l’idée de rédiger sur différents sujets donc je n’ai pas encore eu recours à cette stratégie et je rédige pour toutes sortes de contenus. Mais je ne m’interdis pas de le faire davantage à l’avenir.

5 – Être intransigeant sur ses tarifs lors de la prospection en direct

Pourquoi faut-il être ferme avec les clients en direct ?

Si vous acceptez un tarif bas dès le départ, vous aurez un mal fou à augmenter vos prix par la suite. À moins que votre client s’aperçoive qu’il a trouvé la perle rare, ceux qui proposent des tarifs au raz-des-pâquerettes sont à éviter. Ils préfèreront vous perdre et chercher d’autres rédacteurs moins regardants, que de vous augmenter. Ce n’est pas bon pour votre portefeuille, mais c’est également assez délétère pour l’estime de soi. 

De plus, même si c’est parfois injuste, un client aura tendance à penser que vous valez le prix auquel vous vendez vos prestations. Si vous vous contentez de la fourchette basse, vous serez vu comme un rédacteur web médiocre. Alors qu’en argumentant sur les raisons pour lesquelles vous demandez des tarifs premium, vous prendrez de la valeur aux yeux de votre prospect. Pour information, voici à quoi correspondent les fourchettes basses, moyennes et hautes (elles sont indicatives mais doivent vous permettre de mieux vous positionner) : 

  • Fourchette basse : entre 0,05 € et 0,07 € du mot (parfois moins mais je ne cautionne pas…) ;
  • Fourchette moyenne : entre 0,08 € et 0,12 € du mot ;
  • Fourchette haute : au-dessus de 0,12 € du mot.

Comment devenir un rédacteur web premium ?

Pour pouvoir proposer des tarifs élevés, il n’y a pas de secret : il va falloir prouver vos compétences à vos futurs clients. C’est pourquoi il est indispensable de se former au SEO et de se faire la main autant que possible. Le plus simple est de prospecter des sites qui acceptent des articles invités. Rédiger un article invité consiste à proposer d’écrire gratuitement du contenu pour un site internet afin d’enrichir son portfolio. C’est aussi un bon moyen de découvrir des contenus très divers : page d’accueil, page “à propos”, article viral, tutoriel… Pour bien faire, taper “[la thématique]+article invité”, vous pourrez voir quels sites sont susceptibles de les publier.

Vous ne serez pas rémunéré (la plupart du temps), mais cette technique doit être pensée dans le cadre d’une stratégie long terme. Vous pourrez écrire sur n’importe quel sujet qui vous intéresse et donc commencer à vous spécialiser dans un domaine qui vous plaît. Comme vous n’avez pas de deadline, vous pouvez aussi davantage soigner le contenu de vos articles et donc proposer des contenus plus qualitatifs. C’est pourquoi cette stratégie est gagnante sur le long terme, car elle permet de se placer plus facilement comme un rédacteur web premium.

Et les agences dans tout ça ?

La règle de ne pas négocier ses tarifs à la baisse ne concerne que la prospection en direct. Si vous travaillez avec une agence de rédaction, vous ne pourrez pas négocier les prix fixés la plupart du temps. Or, ceux-ci seront souvent peu élevés car il faut payer les intermédiaires (l’agence en l’occurrence). 

Dans ce cas-là, c’est à vous de voir si vous vous y retrouvez financièrement ou non. En effet, même si les tarifs en agence ne sont pas les plus attractifs, vous bénéficiez généralement de briefs très détaillés, de mots-clés et de sources qui permettent de gagner du temps dans la rédaction. C’est aussi un bon moyen de vous faire la main sur des sujets très différents et de découvrir dans quoi vous souhaitez vous spécialiser.

Ce qu’il faut retenir pour devenir rentable en rédaction web

Devenir un rédacteur web rentable suppose d’être formé et de travailler son image de marque. En effet, connaître tous les enjeux du métier permet d’adopter une attitude professionnelle qui sera vue favorablement par vos prospects. Il est donc indispensable d’être force de proposition auprès de vos futurs clients et de se présenter comme un expert. Une fois que vous serez sûr de vos compétences, vous identifierez rapidement les sites à fort potentiel. Vous serez donc en confiance pour proposer des axes d’optimisation pertinents et demander des tarifs premium. Surtout, vous attirerez à vous les bons clients : ceux qui sont prêts à mettre le prix pour un service qualifié.

Laisser un commentaire