Comment choisir un rédacteur web ? (d’après mon expérience)

choisir rédacteur web

Vous avez besoin d’un rédacteur web, mais vous ne savez pas comment le choisir ? Il est normal d’avoir peur de se tromper car les options sont nombreuses. Où trouver un rédacteur web en fonction de ses besoins ? Quelles sont les compétences qu’il faut scruter avec le plus d’attention ? Comment ? Je vous livre tous mes conseils pour bien choisir un rédacteur web.

Chercher un rédacteur web peut recouvrir des besoins extrêmement divers, car la rédaction web s’invite aujourd’hui partout. Vous pouvez faire appel à un rédacteur web pour les prestations suivantes : 

  • La rédaction d’articles ;
  • La mise en place d’une newsletter ;
  • La création de contenus pour les réseaux sociaux ;
  • La rédaction d’autres contenus divers (livres blancs, ebooks, fiches produits…).

Par ailleurs, il faut que vous soyez au clair sur vos attentes. Voici quelques objectifs récurrents qui ne nécessitent pas les mêmes compétences : 

  • Augmenter le trafic d’un site web sur les moteurs de recherche ;
  • Obtenir des contenus pointus sur une niche complexe ;
  • Construire une communauté sur les réseaux sociaux.

Voyons d’abord quels types de prestations un rédacteur web peut assurer.

Vous souhaitez de la rédaction d’articles uniquement ?

Pour espérer avoir une chance de “ranker” sur les moteurs de recherche, vos contenus devront être optimisés pour le référencement naturel. Veillez donc à vous adresser à un rédacteur web formé au SEO.

Vous pouvez trouver des rédacteurs web SEO sur des plateformes connues :

  • Malt ;
  • Codeur ;
  • Wriiters (spécialisée à 100% en rédaction web).

L’avantage est que vous pouvez filtrer en fonction de nombreux critères. L’inconvénient majeur de ce type de plateforme, ce sont les frais (trop élevés de mon point de vue) et le système de notation qui n’est pas fiable. Vous ne trouverez que des rédacteurs 5 étoiles. C’est louche !

Certains rédacteurs web font le choix de créer leur propre site pour être plus compétitifs sur les tarifs (c’est mon cas). Mon site web est aussi une vitrine pour mes clients : ils voient si mon approche et mon style leur conviennent ou non. Sur les plateformes de freelance, je vous conseille de toujours demander un portfolio bien fourni pour vous faire une idée de son style et de ses compétences.

Sur le papier, il est facile de bien se vendre, mais il vaut toujours mieux vérifier. Si le style ou la manière de traiter les sujets ne vous conviennent pas sur plusieurs articles, il y a des chances que ce soit aussi le cas avec vous. Autant mettre les choses au clair dès le départ et éviter de générer des frustrations des deux côtés !

Vous souhaitez repartir sur des bases sémantiques saines ?

Écrire des articles c’est bien, encore faut-il se demander si votre site Internet n’a pas besoin d’une refonte plus globale. Je parle ici des pages fixes de votre site web (page d’accueil, page à propos…) qui sont très importantes pour le référencement naturel. Si ces pages ne sont pas bien optimisées, Google risque de ne pas comprendre le but et la thématique exacte de votre site, ce qui peut vous pénaliser. Lors des “core updates”, mises à jour majeures et régulières des algorithmes Google, ce genre de failles peuvent être fatales. 

Il faudra donc choisir un rédacteur web multi-casquettes, à savoir un consultant SEO capable de vous livrer : 

  • Un audit sémantique de votre site Internet ;
  • Des pages bien copywritées et “storytellées” (les pages fixes sont sources d’engagement) ;
  • Un balisage HTML béton ;

Certains rédacteurs web pourront intervenir sur l’ensemble de ces missions. C’est mon cas et c’est plus généralement le cas des rédacteurs qui ont suivi une formation complète en rédaction web SEO.

Les compétences SEO

C’est le b.a-ba, mais il est toujours bon de le rappeler. Si vous souhaitez faire appel à un rédacteur web pour obtenir du trafic sur Google, il est nécessaire que vos articles soient optimisés pour le SEO. Assurez-vous que le rédacteur web à qui vous allez confier vos missions a suivi une formation sérieuse (comme la formation rédaction web de Lucie Rondelet). Vous pouvez aussi lui poser des questions sur sa méthode, pour voir si elle est viable sur le long terme. Un bon rédacteur web doit être capable de cerner les besoins de vos lecteurs et y répondre le mieux possible. Il ne doit pas se contenter de faire du remplissage de mots-clés. 

Il doit aussi être à jour des évolutions algorithmiques (en particulier celles de Google), car il faut savoir s’adapter en permanence. Même si l’objectif des moteurs de recherche reste inchangé (mettre en avant des contenus qualitatifs et utiles), les critères peuvent évoluer.

Les compétences en “content marketing”

La plupart des détenteurs de site Internet font appel à des rédacteurs web pour obtenir davantage de trafic qualifié et booster leur taux de conversion (ventes, formulaires…). Il faut donc faire appel à un rédacteur web capable : 

  • D’identifier les requêtes commerciales et/ou stratégiques pour votre business ;
  • De rédiger du contenu qui donne envie au lecteur de s’engager (remplir un formulaire, aller sur la page de vente…).

Ce sont des compétences clés pour la plupart des sites. Lorsque vous contactez un rédacteur web, pensez à lui demander des exemples d’articles à visée commerciale (ceux qui se positionnent sur des requêtes transactionnelles et/ou commerciales). S’il n’a jamais rédigé de tels articles alors que le but de votre site est d’obtenir de nouveaux clients, ce n’est peut-être pas le meilleur choix pour vous !

La maîtrise du français

Cela peut paraître évident, mais c’est en réalité un vrai sujet. J’ai pu observer que certains rédacteurs web avaient un style alambiqué et qui manquait de fluidité. C’est souvent le cas des rédacteurs web débutants qui croient bien faire en faisant de longues phrases. Ils veulent vous en mettre plein les yeux et c’est tout le contraire qui se passe. Le lecteur veut des phrases bien construites, mais simples. Attention, cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas avoir de style ! Il faut juste savoir se mettre à la place du lecteur. Le visiteur d’un site web ne souhaite pas lire un livre d’art et d’essai, il veut simplement trouver des réponses à ses questions. Le rédacteur web doit donc savoir s’effacer derrière son sujet (ce qui n’interdit en rien les traits d’humour, tout dépend de la stratégie éditoriale mise en place !).

La capacité à faire mouche, c’est une compétence qui vient avec le temps et la pratique. Encore une fois, la lecture du portfolio sera très instructive sur ce point.

Les compétences UX (Expérience Utilisateur)

Un bon rédacteur web doit créer une expérience de lecture fluide et agréable. Exit les paragraphes qui n’en finissent pas, le lecteur doit identifier d’un seul coup d’œil les points qui l’intéressent. Chaque rédacteur a son style et ses techniques, mais si les textes du rédacteur que vous avez contacté vous donnent envie de fuir, c’est évidemment mauvais signe ! L’article doit avoir des titres et sous-titres efficaces et doit être suffisamment aéré. Vous devez être capable d’identifier rapidement tous les thèmes de l’article, sans avoir à lire l’intégralité du contenu. 

J’ai consacré un article entier à cette question, car les tarifs du rédacteur web peuvent être très divers en fonction du type de contenu et du domaine d’expertise. Voici un petit résumé des questions à vous poser : 

Quel est le domaine d’expertise de votre site ?

Les tarifs pour des articles sur des sujets complexes seront plus élevés que pour des articles généralistes. Il y a beaucoup de rédacteurs web capables d’écrire sur le tourisme ou le bien-être. En revanche, il existe bien moins de rédacteurs spécialisés en droit, comptabilité, médecine ou finance par exemple. L’expertise se paie toujours, surtout lorsqu’elle est rare !

Néanmoins, je vous conseille de privilégier les compétences SEO lorsque les articles sont à destination du grand public. Un rédacteur web SEO est formé à la recherche de sources fiables et pourra aussi plus facilement se mettre à la place de votre lecteur. C’est un bon point pour cerner l’intention de recherche. S’il est bien accompagné et de bonne volonté, il pourra devenir expert dans votre thématique et conjuguera les deux casquettes.

Un rédacteur web SEO peut tout à fait se spécialiser sur le tas. Je suis par exemple responsable SEO freelance pour un site finance depuis presque 1 an. Je me suis formée à ces thématiques en échangeant avec les conseillers, en lisant et en écrivant des articles dessus. Je n’étais pas du tout rédactrice web “finance” à la base !

Attention, si vous écrivez des articles à destination d’une niche de gens déjà experts (rédaction B to B par exemple), un spécialiste s’avèrera toutefois indispensable. Même si j’écris des articles sur la bourse, je reste lucide et me garderai bien d’écrire des articles à destination de traders aguerris !

Quel est votre budget ?

Bien sûr, votre budget n’est pas extensible et il faudra que les tarifs du rédacteur rentrent dans le budget que vous vous êtes fixé. Je vous conseille toutefois de vous demander combien un rédacteur web pourra vous rapporter, avant de le voir comme une charge. Il faut penser ce type de prestation comme un investissement. Un rédacteur web aux tarifs élevés peut être plus rentable qu’un rédacteur web pas cher.

La rédaction web a surtout l’avantage de permettre d’arrêter la collaboration rapidement sans avoir à débourser de fortes sommes si le rédacteur ne convient pas. En effet, contrairement à d’autres prestations, vous payez les services du rédacteur web “au fil de l’eau”. Vous n’avez pas à débourser 10 000 € d’un coup, comme c’est parfois le cas pour la création d’un site web par exemple. C’est un point très positif : si les prestations ne vous donnent pas entière satisfaction, vous pourrez y mettre fin sans trop de regret.

Attention néanmoins aux rédacteurs web qui cassent les prix, car la rédaction d’articles est un investissement sur le long terme. Un rédacteur web pas cher peut vous coûter bien plus que prévu s’il a recours à des pratiques pénalisées par Google (comme la reformulation de contenus existants ou pire, le contenu dupliqué). Comme on dit, “le pas cher coûte cher” : cela vaut en rédaction web comme dans de nombreux autres secteurs !

Pour baisser les tarifs, je vous conseille plutôt de prendre en charge certaines étapes qui ne vous semblent pas chronophages (comme l’intégration des articles sur WordPress).

Si je devais ne garder qu’un critère pour choisir un rédacteur web, ce serait sans contexte, l’étude de son portfolio. Un coup d’œil même rapide aux articles écrits par le rédacteur vous permettra de vous faire une idée sur : 

  • La richesse et la qualité de ses textes ;
  • Sa rigueur (notamment une orthographe irréprochable) ;
  • Ses compétences SEO ;
  • Sa capacité à capter l’attention du lecteur ;
  • Son aptitude à générer de l’engagement.